de | fr | it | en
 
de | fr | it | en
 
© Pedro Rodrigues
© Pedro Rodrigues
 

Sites construits d’importance nationale

La parc naturel de la vallée de Binn abrite dix sites d'importance nationale inscrits à l'Inventaire fédéral des sites construits à protéger en Suisse (ISOS), dont trois sont également d'importance régionale:

  • Schmidigehischere et Wileren, parties de la localité de Binn (importance nationale)
  • Fäld, hameau de Binn (importance nationale)
  • Village d'Ernen (importance nationale)
  • Village de Mühlebach, Ernen (importance nationale)
  • Village de Grengiols (importance nationale)
  • Village de Niederwald (importance nationale)
  • Bodmen, Ammern, Wiler et Gadmen, quatre hameaux de Blitzingen (importance nationale)
  • Village de Steinhaus, Ernen (importance régionale)
  • Village d'Ausserbinn, Ernen (importance régionale)
  • Bächernhäusern, hameau de Grengiols (importance régionale)

Les communes du parc naturel de la vallée de Binn ont entrepris il y a de nombreuses années déjà de conserver durablement leur patrimoine culturel et naturel en s'appuyant sur les instruments de planification et d'aménagement du territoire à leur disposition (plan d'affectation, règlement de construction, etc.). Ces efforts ont porté leurs fruits, puisque le village d'Ernen a reçu le Prix Wakker (1979) et celui de Binn, le Prix du patrimoine (1992).

Les villages d'Ernen, Mühlebach et Grengiols ont conservé leurs caractéristiques d'antan à cause du déplacement de l'axe de transport principal de la vallée de Conches. En effet, lorsque la nouvelle route du col de la Furka fut ouverte sur l'autre flanc de la vallée, en 1861, les trois communes ont été coupées du trafic transalpin. Cela s'est traduit par une longue période de stagnation économique qui a aussi eu des répercussions sur l'activité de construction. De fait, plus aucun bâtiment neuf n'y a été construit pendant près d'un siècle.

Habitat historique

L'habitat historique du parc naturel de la vallée de Binn est fonctionnel. Il est aussi conditionné par la migration saisonnière rendue nécessaire par l'exploitation étagée du territoire. En raison de la transhumance des habitants et des animaux ainsi que des conditions de transport difficiles en terrain escarpé, il a été nécessaire de construire pour chaque famille – et ce à chaque étage de la migration – les bâtiments nécessaires.

Ce type de ferme, caractérisé par la dispersion de ses éléments, se compose de bâtiments dissociés comprenant maison d'habitation, grange-étable, grenier et raccard, ainsi qu'un mayen et un chalet d'alpage.

 
 
 

Réserver un hébergement

Alle Ferienwohnungen anzeigen Alle Hotels anzeigen