Voies de communication historiques

Au fil des siècles, la région de l'actuel parc paysager du Binntal a joué un rôle important en tant que région de transit.

Romains et Walsers, chasseurs, soldats, contrebandiers, partisans et commerçants ont choisi le col de l'Albrun comme passage à travers les Alpes. Plus de quarante tombes ainsi que des découvertes de litières et d'habitats dans la vallée de Binn témoignent de la position exceptionnelle de ce col dès le début de l'âge du fer et au cours des premiers siècles après Jésus-Christ.

Deux ponts du 16e siècle rappellent aujourd'hui encore l'importance de la route dite romaine ou militaire venant de Grengiols : le pont Schärtbrücke, construit vers 1540 juste avant les gorges de Twingischlucht, et l'élégant pont en arc dans le hameau de Schmidigehischere, construit en 1564, sont les témoins d'un trafic de transit intense jusqu'au-delà de la fin du Moyen-Âge.

L'Inventaire fédéral des voies de communication historiques de la Suisse (IVS) attribue la mention "d'importance nationale" à la route romaine qui mène de Grengiols à Binn. Il en va de même pour différents tronçons de chemin entre Binn et le col de l'Albrun.

Le goulet d'étranglement des gorges de Twingi

En 1917, Binn a demandé pour la première fois une route carrossable qui devait remplacer la route carrossable construite en 1863/64. Elle n'a été réalisée que 13 ans après la demande. Avec le soutien financier des communes voisines, les travaux de la route d'Ernen à Binn ont débuté en 1930. Les deux premiers tronçons menaient d'Ernen à Ausserbinn et de là au "Twingystein" à l'entrée des gorges de Twingi. La suite à travers les gorges de Twingi a été réalisée jusqu'en 1932. Les travaux du dernier tronçon jusqu'au hameau de Schmidigehischere ont été retardés jusqu'au printemps 1938. La même année, le premier car postal a traversé la Twingi pour rejoindre Binn.

La route à travers les gorges de la Twingi restait dangereuse, en particulier en hiver, et le village de Binn était souvent coupé du monde extérieur pendant des semaines. C'est pourquoi, dans les années 1964/65, la route a été enterrée dans la roche et, en même temps, tout le tronçon d'Ernen à Binn a été aménagé.

Après la construction du tunnel, les travaux d'entretien annuels de la Twingistrasse ont été arrêtés. Les avalanches, les chutes de pierres, les tempêtes et les glissements de terrain avaient eu raison de la route de Twingi, construite dans les années 1930. En été 2010, le parc paysager Binntal a donc entamé des travaux de rénovation de l'ancienne route sur plusieurs années. Le corps de la route, l'évacuation des eaux de surface, les tombos (puits souterrains) ainsi que les murs en pierres sèches et les garde-corps sont désormais remis en état.

La Heerstrasse, avec son tronçon à travers les gorges de Twingi, et le Passweg, qui passe par l'Albrun, ne sont pas les seuls chemins du parc paysager du Binntal à être inscrits à l'Inventaire fédéral des voies de communication historiques de la Suisse. Plusieurs tronçons de route répartis sur l'ensemble du territoire du parc ont droit au même honneur. Des parties de l'ancien chemin muletier venant de Lax et traversant Ernen et Mühlebach ou l'ancienne route menant d'Ernen à Ausserbinn via Binnegga et Wengi sont également d'importance nationale.

L\'outil de réservation externe n\'est pas accessible